La mastication : la base d’une alimentation saine

La mastication : la base d’une alimentation saine

 

► Retrouver aussi le contenu en format vidéo à la fin de l’article 😉

Alimentation saine - Mastication

Introduction

Tout le monde connaît l’importance de bien mastiquer ses aliments et pourtant, soyons réalistes, vraiment peu de gens prennent le temps de veiller à mastiquer correctement ses aliments.

En cette époque où le stress et la vitesse prédominent, nos repas sont trop souvent avalés tout rond. L’on s’empiffre, s’engouffre et le fait de mastiquer est rendu un acte automatique auquel nous ne prêtons pas souvent attention. Et c’est bien dommage, car une bonne mastication est bien la base d’une alimentation saine, en effet, nous pouvons très bien manger les aliments les plus frais et les plus naturels qui soient, veiller à avoir l’alimentation la plus parfaite qui soit, si nous ne prenons pas le temps de mastiquer correctement notre nourriture, le bénéfice sur notre santé en sera réduit.

L’objectif de cet article est donc de comprendre pourquoi il est important de bien mastiquer ses aliments, quel est le rôle de la mastication et quels bienfaits allons-nous en retirer. Puis nous verrons ensuite comment nous pouvons prendre l’habitude de bien mastiquer nos aliments à chaque repas.

 

Mais avant toute chose, petite révision.

C’est quoi la digestion ?

  • Tout d’abord, il est important de comprendre ce que signifie la digestion :

La digestion est la séparation du complexe en simple. En fait, les aliments que nous consommons sont un enchevêtrement de molécules complexes (glucides, protéines, lipides, oligo-éléments…) qui une fois mastiqués et rendus dans l’estomac vont subir une succession d’étapes mécaniques (mastication, brassage gastrique) et chimiques (suc digestif) qui vont permettre la séparation de ces molécules complexes en molécules simples (les nutriments : glucose, acides aminés, acides gras et monoglycérides…).

  • Qu’est-ce que l’assimilation ?

C’est seulement une fois les aliments dégradés et les nutriments libérés qu’ils pourront traverser la paroi intestinale et se rendre dans le sang afin de nourrir l’ensemble de l’organisme, car seules les molécules simples peuvent traverser cette paroi intestinale.

C’est pourquoi cette étape de séparation du complexe en simple est essentielle pour une bonne assimilation de ces aliments !

 

Les bienfaits d’une bonne mastication

1 – Meilleure digestion

Une fois les aliments en bouche, cette dernière va agir comme un scanner pour le cerveau, c’est-à-dire qu’il va analyser et calculer la quantité de sels minéraux, d’enzymes, de vitamines, lipides, glucides, protides et amidons présents dans l’aliment. Ceci est une étape importante de la digestion, car le cerveau pourra ensuite envoyer les informations recueillies pour que l’appareil digestif puisse se préparer au mieux à recevoir le bol alimentaire et assurer une dégradation efficace de nos aliments.

De plus, nos glandes salivaires contiennent une enzyme, l’amylase (ou ptyaline) qui décompose les chaines de sucres complexes (comme l’amidon) en sucre simple.  Autrement dit, les amidons contenus dans les céréales, féculents, racines et nombre de végétaux subissent dans la bouche une première transformation indispensable qui soulage l’ensemble du système digestif. C’est pour cela qu’il est important de bien insaliver durant la mastication afin que chaque partie de l’aliment soit enduite de salive afin que cette précieuse amylase puisse effectuer son rôle de dégradation des chaînes de sucres complexes. 

Le corps sera ainsi mieux préparé pour digérer en toute efficacité le bol alimentaire préalablement mastiqué, la digestion et le transit vont se réaliser avec plus de douceur et permettront de prévenir les inconforts, les ballonnements ou même les remontées acides que l’on peut ressentir après un repas trop copieux ou avalé trop rapidement.

2 – Meilleure assimilation

Il est vraiment important de toujours garder à l’esprit que l’estomac n’a pas de dents ! Ainsi, la mission de broyer et réduire en bouillie tout ce qui est solide revient à nos précieuses dents.

Si nous ne mastiquons pas correctement, notre pauvre estomac devra redoubler d’énergie pour malaxer les aliments du mieux qu’il peut et malgré cela, il n’obtient pas toujours le résultat escompté, car on ne le dira jamais assez, l’estomac n’a pas de dents. En effet, l’estomac est incapable de mastiquer, de broyer, de pulvériser les aliments et lorsque nous avalons sans mastiquer, nous le mettons en état de détresse. Les morceaux de végétaux trop gros ne peuvent pas être liquéfiés par les sucs gastriques, en réponse à cela, l’estomac va produire encore plus d’acide pour essayer de les décomposer et cette surproduction d’acide pourra attaquer les muqueuses fragiles de l’intestin, les aliments peuvent y stagner et fermenter durant des heures d’où les remontées, les aigreurs, les manques ou excès d’acidité, les reflux, mais aussi un travail de l’estomac qui n’en finit pas. La digestion devient douloureuse et peut durer longtemps.

Ainsi, une fois le travail de prédigestion en bouche bien établi, l’estomac pourra préparer les sucs digestifs spécifiques et ainsi recevoir les aliments en toute sérénité, l’estomac continuera la digestion avec facilité et les aliments pourront être décomposés plus efficacement en molécules simples (qui ne l’oublions pas, est le but ultime de la digestion : la séparation du complexe en simple). Ainsi, une fois rendues dans l’intestin, toutes les qualités nutritionnelles des aliments auront pu être libérées et cela se traduira par un plus grand pourcentage de nutriments assimilé par l’organisme. Bingo !

3 – Plus d’énergie :

C’est simple, moins nous mastiquons, plus notre système digestif devra mobiliser d’énergie pour faire le travail qui n’a pas été effectué au préalable par la fonction de mastication. Ainsi, toute l’énergie sera mobilisée pour la digestion ce qui explique les « coups de barre » que l’on éprouve souvent après un repas copieux ou avalé trop vite.

Donc, un travail de mastication bien effectué soulagera le système digestif dans son entier grâce à cette première transformation et toute notre énergie sera disponible pour d’autres choses ! Vitalité accrue via une meilleure absorption des nutriments et une meilleure évacuation des toxines. Travail allégé pour les organes : moins de fatigue, moins d’usure. Que du bonheur 😉

4 – Plus de plaisir :

Tout le monde aime manger, et c’est pourquoi lorsque l’on se retrouve devant un bon repas, nous avons tendance à le manger d’une traite tellement c’est délicieux. Mais ça n’est pas le meilleur moyen de savourer pleinement un repas..

Lorsque l’on apprend à être présent de tout son être à l’acte de manger, mastiquer correctement nous donnera le temps d’apprécier les diverses saveurs, les arômes (le goût est relié au bulbe olfactif, d’où l’importance de respirer en mangeant), la texture des aliments, le fondant, le moelleux, le craquant, une foule de sensations auxquelles participent tous les sens tels que l’odorat, le goût, la vue, mais aussi les images dans notre tête, les souvenirs associés comme le cadre, la douceur de l’air, les personnes présentes, le plaisir de la découverte de nouveaux mets et aussi celui du partage.

5 – Maintien de son poids :

Tout d’abord, il faut compter environ 15 à 20 min pour que l’histamine, une hormone chargée de donner l’information de satiété soit libérée. C’est pourquoi, si nous mangeons trop vite, nous avons de fortes chances de manger beaucoup plus que besoin, car notre corps n’aura pas eu le temps de signaler la fin du repas une fois rassasié. En prenant notre temps pour manger nous serons plus à l’écoute lorsque le corps nous enverra le signal de satiété.

De plus, l’histamine joue aussi sur le métabolisme des lipides, elle augmente leur élimination, l’organisme accumule donc moins de gras quand on mâche suffisamment ! D’ailleurs, il existe de nombreux livres et spécialistes qui partagent comment mincir ou s’étoffer grâce aux bienfaits naturels de la mastication.

Alors, mieux nous mastiquons, mieux chaque nutriment sera libéré et mieux se fera l’assimilation. Ainsi, le corps pourra bénéficier de la majorité des qualités nutritionnelles présente dans l’aliment et nous aurons moins besoin de manger.

Alimentation saine - Mastication 2En fait, la mastication sert à mieux réguler notre poids et notre volume. Mieux nous assimilons, plus denses nous serions, car en favorisant une meilleure assimilation, nos os, nos muscles et tous nos organes sont mieux nourris ce qui est important pour prévenir l’allégement des os et la perte de la masse musculaire. Or , il ne faut pas confondre le poids et le volume. Nous pouvons être très lourds en étant très minces. La graisse est légère, mais volumineuse. Elle tient beaucoup de place. Donc mieux nous mastiquons, mieux nous assimilerons et mieux sera nourri chacun de nos organes, plus d’énergie sera disponible pour les fonctions de nettoyage et d’élimination, plus notre terrain sera fort et sain, nos muscles et nos os solides, et tout superflus de graisses et de matières inertes pourra être éliminé efficacement.

6 – Des intestins en santé :

Des aliments préalablement mastiqués en bouche permettront une digestion plus douce ce qui se traduit par une économie d’énergie pour d’autres choses comme les fonctions de nettoyage et d’élimination de l’organisme.

De plus, par une meilleure dégradation des aliments, il y a  moins de risques de dépôts de matières le long des parois de l’intestin. Meilleur transit, plus d’énergie, moins de matières inertes le long des parois et tout cela se traduit par des intestins plus propres et en meilleure santé !

7 – Santé des dents :

La surproduction de salive qui accompagne la mastication permet de reminéraliser l’émail des dents et de réguler de pH de la bouche ce qui permet de prévenir l’apparition de caries et d’entretenir la bonne santé des gencives et des dents.

8 – Beauté, jeunesse et détente :

De plus, une bonne mastication va venir renforcer les gencives et les muscles de la mâchoire. De nombreux petits muscles vont travailler et le visage entier est en action : oubliez vos crèmes antirides, mastiquer longuement permet de garder un visage jeune et tonique et évite l’effondrement du visage.

Encore mieux, on découvre aujourd’hui de plus en plus l’importance d’avoir des intestins propres et en santé pour que l’ensemble de notre être puisse bénéficier d’une pleine santé, et notre peau n’est que le reflet de notre état intérieur, alors en ayant des intestins propres, notre peau rayonnera de santé.

Comment prendre l’habitude de bien mastiquer

Maintenant que nous comprenons l’importance d’une bonne mastication, soyons honnêtes, il n’est pas toujours facile de modifier des habitudes de vie, surtout si elles sont ancrées en nous depuis notre plus jeune âge. Pour cela, il y a plusieurs petites astuces à retenir afin de réapprendre à mastiquer (oui, il s’agit bien d’un apprentissage) :

  • Manger dans un environnement calme : en fait, le repas devrait être perçu comme un petit moment sacré, c’est à travers notre alimentation que nous faisons le plein de matériaux neufs et d’énergie afin d’être fort et en santé et de pouvoir réaliser tout ce que l’on souhaite dans la journée. Alors, il faut prendre le temps de faire le plein d’énergie en pleine conscience !
  • Poser les couverts entre chaque bouchée : attendez d’avoir bien terminé de mastiquer vos aliments, de bien les avoir insalivé et réduit en bouillie avant de prendre une autre bouchée. N’oubliez pas le précepte de Gandhi, qui disait : « Il faut boire ses aliments et manger ses boissons », c’est-à-dire que nos aliments doivent être tellement réduits en bouillie et induits de salive que nous devrions simplement les boire une fois le travail de mastication effectué, de même il faut prendre le temps de mastiquer et laisser nos boissons en bouche avant de les avaler.
  • Essayer de prendre au moins 20 min pour consommer votre repas, bien sûr l’idéal est de vous laisser autant de temps qu’il vous faudra, mais c’est un bon début !
  • Une règle, persévérance : il était déjà important de comprendre quels bienfaits nous pouvons en retirer et pourquoi il est important d’être plus présent à l’acte de manger. Généralement, il faut entre 3 semaines et un mois avant d’intégrer une nouvelle habitude, alors il faut être patient et ne pas oublier que notre corps est un cadeau et qu’il faut en prendre soin pour regorger de vitalité, de joie et de bien-être.

Attention : n’oubliez pas de mastiquer des deux côtés afin d’éviter d’éventuel déséquilibre au niveau des mâchoires qui pourraient causer des problèmes articulaires.

Apprendre à nos enfants l’importance d’une bonne mastication ?

Les habitudes que l’on acquiert dans notre enfance durent toute la vie, alors apprendre à mastiquer tôt sera une bonne habitude de prise. De plus, cela aura un rôle important sur les aspects physiologiques de l’enfant comme le développement des structures orales, la bonne nutrition de ses os et muscles et ainsi une croissance plus équilibrée.

 

Petite Histoire

En 1943, pendant la Seconde Guerre mondiale, Antonio Stanchich, a été fait prisonnier par les Allemands et envoyé dans un camp de concentration en Allemagne. Le camp était annexé à une usine où tous les prisonniers étaient forcés de travailler durement. Le temps en hiver était très froid, les baraquements étaient très peu chauffés, les vêtements étaient inadéquats, et la nourriture était médiocre. Les conditions de vie étaient très difficiles et la plupart des gens étaient affamés et épuisés.

Le matin, il recevait une tasse de café, de la chicorée et une petite tranche de pain. Pour déjeuner et dîner, on lui donnait une petite portion de soupe (pommes de terre et un autre légume, graines, dont des haricots, et parfois un peu de viande). Et cela, malgré l’hiver et des conditions de travail très difficile. Les gens mouraient quotidiennement de faim et la vie dans le camp était une bagarre constante pour la survie.

 Camp de concentration - Mastication

Alors Antonio Stanchich fit plusieurs expériences qui lui sauvèrent la vie. Quand il avait soif, il retenait intuitivement l’eau froide dans sa bouche et la mâchait un moment pour la réchauffer avant de l’avaler. Il mâchait habituellement son eau 40 à 50 fois et parfois bien plus. En plus d’étancher sa soif, l’eau parut réellement lui donner de l’énergie. Dans un premier temps il pensait que c’était son imagination, mais après plusieurs expériences, il conclut qu’en effet, le fait de mâcher l’eau 50 fois ou plus lui donnait plus d’énergie. Il était perplexe. Comment de l’eau ordinaire pourrait-elle lui donner de l’énergie?

De plus, au début il mâchait sa nourriture seulement 50 fois par bouchée, puis il essaya 75, alors 100, 150, 200, même jusqu’à 300 fois. Il a confié que le nombre de mastications magique était 150 fois, au-delà duquel, il pourrait mastiquer presque indéfiniment avec des augmentations constantes d’énergie. Souvent il avait peu de temps pour mâcher. Le repas du matin durait une demi-heure. Le déjeuner était d’une heure, mais l’heure du dîner pouvait durer aussi longtemps qu’il le voulait.

La technique qu’il avait développée était simple : placer une cuillère à soupe de liquide ou de nourriture solide dans la bouche et mâcher, en comptant chaque mastication. Il a partagé sa découverte avec ses amis, au début ils n’y croyaient pas vraiment, mais une fois qu’ils avaient fait l’expérience, ils ont tous conclu que cette technique leur donnait plus d’énergie. Ils se sentaient tous moins affamés et avaient plus chaud.

Après deux ans dans le camp de concentration, les prisonniers furent libérés en 1945 par l’armée américaine. Quelques mois plus tard, Antonio Stanchich revint chez lui, il n’avait que la peau et les os, mais il était vivant. De tous ses équipiers de navire, capturés et envoyés au camp de concentration, trente-deux en tout, trois seulement survécurent. Ceux qui ont survécu étaient Antonio et ses deux amis qui pratiquaient la mastication.Power Eating Program - mastication

Cette histoire a été relaté par Lino Stanchich, le fils d’Antonio qui est d’ailleurs l’auteur d’un livre best-seller : Power Eating Program: You Are How You Eat. 1989.

 

Conclusion

Pour terminer, il est important de retenir qu’une bonne mastication est bien à la base d’une alimentation saine ! Alors, avant de faire des économies pour acheter les meilleurs aliments qui soient, des compléments alimentaires de toutes sortes, commencez par mastiquer et insaliver parfaitement vos aliments. Meilleurs seront votre digestion et votre transit, l’assimilation des nutriments sera maximale et le s dépenses requises pour le travail digestif seront quant à elles diminuées.

Vous allez beaucoup mieux digérer, vous serez plus léger, vous aurez fait des économies et vos organes, vos muscles, vos os et votre système nerveux seront parfaitement nourris et tout cela se traduira par plus de vitalité et de bien-être !

Alors maintenant, à vos assiettes ! L’important n’est pas d’accumuler de la théorie, mais bien d’appliquer. Je vous invite alors à mastiquer le mieux possible lors de vos prochains repas et à vous d’en mesurer les bénéfices.

Aussi, je vous invite à laisser un commentaire pour me laisser votre feedback. Avez-vous parfois l’impression de manger beaucoup trop vite et de ne pas assez mastiquer vos aliments ?

Surtout !  N’hésitez pas à partager l’article s’il vous a plu 😉

Voir Plus
Something is wrong. Response takes too long or there is JS error. Press Ctrl+Shift+J or Cmd+Shift+J on a Mac.

Recherches utilisées pour trouver cet article :la base d\une nourriture saine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *